Tableau comparatif : Location meublée et vide

Tableau comparatif entre location meuble et vide

Vous êtes propriétaire d’un bien immobilier et vous hésitez entre la location meublée et la location vide ?

Découvrez dans cet article un tableau comparatif détaillé entre location meublée et vide. Ainsi que nos conseils pour faire le meilleur choix en fonction de votre situation.

Tableau comparatif : Location meublée et vide

Pour aider les propriétaires à choisir entre la location meublée et la location vide.
Voici un tableau comparatif récapitulant les principales caractéristiques de ces deux types de location.

CritèresLocation meublée🛋️Location vide📦
Durée du bail1 an (9 mois pour les étudiants)3 ans (renouvelable par tacite reconduction)
Préavis1 mois pour le locataire, 3 mois pour le propriétaire3 mois pour le locataire, 6 mois pour le propriétaire
LoyerPlus élevé que la location videPlus faible que la location meublée
ChargesForfaitaires ou au réelAu réel
FiscalitéRégime micro-BIC ou réel simplifiéRégime des revenus fonciers
MobilierObligatoire et conforme à une liste définie par décretAucun mobilier n’est fourni
ÉquipementsCuisine équipée, literie, meubles de rangement, etc.Aucun équipement n’est fourni
État des lieuxObligatoire à l’entrée et à la sortie du locataireObligatoire à l’entrée et à la sortie du locataire
Dépôt de garantie2 mois de loyer maximum1 mois de loyer maximum
Réparations locativesÀ la charge du locataire, sauf si elles sont dues à la vétustéÀ la charge du locataire, sauf si elles sont dues à la vétusté
Rendement8 %6 %
Tableau comparatif : Location meublée et vide

Pour en savoir+ sur la location meublé, regardé notre guide : lmnp pour les nuls

Définitions : location Meublée et vide

Location Meublée

La location meublée est un type de location où le logement est équipé de meubles et d’équipements nécessaires pour y vivre immédiatement. Selon la loi Alur de 2014, un logement meublé doit inclure au minimum les éléments suivants :

  • Literie (avec couette ou couverture)
  • Dispositif d’occultation des fenêtres dans les chambres
  • Plaques de cuisson
  • Four ou micro-ondes
  • Réfrigérateur et congélateur
  • Vaisselle et ustensiles de cuisine
  • Table et sièges
  • Étagères de rangement
  • Luminaires
  • Matériel d’entretien ménager adapté au logement

En termes de cadre légal, la location meublée bénéficie d’une certaine flexibilité. Le bail est généralement de un an renouvelable (ou neuf mois pour les étudiants), avec un préavis de un mois pour le locataire et de trois mois pour le propriétaire, sauf en cas de vente ou de reprise du logement.

Regarder notre avis lybox : le meilleur outil de recherche de bien

Location Vide

La location vide, également connue sous le terme de location non meublée, est une location où le logement est fourni sans meubles, à l’exception des éléments fixes tels que la cuisine équipée et la salle de bain. Le locataire doit apporter tous les meubles et équipements nécessaires à son confort.

Selon la législation en vigueur, notamment la loi du 6 juillet 1989, la location vide est soumise à des règles plus strictes. Le bail est de trois ans minimum et se renouvelle tacitement pour des périodes équivalentes. Le préavis pour résilier le bail est de trois mois pour le locataire (réduit à un mois dans certaines conditions, comme la mutation professionnelle) et de six mois pour le propriétaire, avec des motifs spécifiques comme la vente du bien ou la reprise pour y habiter.

Les critères de choix entre location meublée et location vide

Lorsqu’un propriétaire bailleur souhaite mettre son bien immobilier en location. Il doit choisir entre deux options : la location meublée et la location vide.

Durée de location

La location meublée est généralement plus adaptée pour des durées courtes, de quelques mois à un an.

Tandis que la location vide convient davantage pour des durées plus longues, de plusieurs années.

Type de bien

Les studios et les petits appartements sont souvent loués meublés, car ils répondent à une demande de locataires recherchant une solution clé en main pour une courte durée.

En revanche, les maisons et les grands appartements sont plus fréquemment loués vides, car ils sont destinés à des locataires souhaitant s’installer pour une plus longue durée.

Profil du locataire en fonction d’un bien meublée et vide

  • Les étudiants et les jeunes actifs sont souvent à la recherche de logements meublés. Ils n’ont pas toujours le mobilier nécessaire pour emménager dans un logement vide.
  • Les familles privilégient souvent la location vide. elles souhaitent personnaliser leur espace de vie avec leurs propres meubles.

Vos objectifs du propriétaire d’investissement immobilier

La location meublée offre une fiscalité plus avantageuse et une rentabilité potentiellement plus élevée, mais elle implique un investissement initial plus important et une réglementation plus contraignante.

La location vide, quant à elle, est plus simple à gérer et offre une plus grande stabilité du locataire, mais elle est soumise à une fiscalité moins avantageuse et à une rentabilité potentiellement plus faible.

Rendement de la location meublée vs location vide

Le choix entre une location meublée et une location vide dépendra également du rendement locatif que le propriétaire souhaite obtenir.

Rendement : Location vide

Dans le cas d’une location vide, le rendement locatif brut est généralement plus faible que dans le cas d’une location meublée. En effet, les loyers sont généralement moins élevés dans le cas d’une location vide, et le propriétaire doit prendre en charge l’ensemble des travaux d’entretien et de réparation.

Rendement : Location meublée

Dans le cas d’une location meublée, le rendement locatif brut est généralement plus élevé que dans le cas d’une location vide. En effet, les loyers sont généralement plus élevés dans le cas d’une location meublée, et le propriétaire peut déduire de ses recettes locatives l’amortissement du mobilier et des équipements.

Les facteurs influençant le rendement locatif

Le rendement locatif dépendra également d’autres facteurs, tels que :

  • L’emplacement du bien immobilier : un bien situé dans une zone géographique recherchée, proche des commodités et des transports en commun, aura un rendement locatif plus élevé.
  • La qualité du bien immobilier : un bien en bon état, bien entretenu et offrant des prestations de qualité, aura un rendement locatif plus élevé.
  • Le taux d’occupation du bien immobilier : un bien loué en permanence aura un rendement locatif plus élevé qu’un bien vacant une partie de l’année.

Les risques liés à la location meublée

Bien que la location meublée offre un rendement locatif plus élevé, elle comporte également des risques plus importants que la location vide. En effet, la location meublée est soumise à une réglementation plus stricte, et le propriétaire doit s’assurer que le bien est conforme aux normes en vigueur. De plus, le taux de rotation des locataires est généralement plus élevé dans le cas d’une location meublée, ce qui peut entraîner des périodes de vacance locative plus fréquentes.

Fiscalité : comparatif location meublée et location vide

Lorsqu’un propriétaire décide de mettre son bien en location, il doit choisir entre une location vide ou une location meublée. Ce choix aura des conséquences sur la fiscalité applicable aux revenus locatifs perçus.

Location vide : les revenus fonciers

Dans le cas d’une location vide, les loyers perçus sont considérés comme des revenus fonciers. Le propriétaire a le choix entre deux régimes fiscaux :

  • Le régime micro-foncier : il s’applique lorsque les revenus fonciers annuels bruts sont inférieurs à 15 000 €. Le propriétaire bénéficie alors d’un abattement forfaitaire de 30 % sur ses revenus fonciers.
  • Le régime réel : il s’applique lorsque les revenus fonciers annuels bruts sont supérieurs à 15 000 € ou sur option du propriétaire. Dans ce cas, le propriétaire peut déduire de ses revenus fonciers l’ensemble des charges liées à la location (intérêts d’emprunt, travaux, taxes foncières, frais de gestion, etc.).

Location meublée : les bénéfices industriels et commerciaux (BIC)

Dans le cas d’une location meublée, les loyers perçus sont considérés comme des bénéfices industriels et commerciaux (BIC). Le propriétaire a également le choix entre deux régimes fiscaux :

  • Le régime micro-BIC : il s’applique lorsque les recettes annuelles brutes sont inférieures à 72 600 €. Le propriétaire bénéficie alors d’un abattement forfaitaire de 50 % sur ses recettes.
  • Le régime réel : il s’applique lorsque les recettes annuelles brutes sont supérieures à 72 600 € ou sur option du propriétaire. Dans ce cas, le propriétaire peut déduire de ses recettes l’ensemble des charges liées à la location (intérêts d’emprunt, travaux, taxes foncières, frais de gestion, etc.) et peut également amortir le bien loué et le mobilier.

Les avantages fiscaux de la location meublée

La location meublée présente plusieurs avantages fiscaux par rapport à la location vide :

  • L’amortissement du bien loué et du mobilier permet de réduire la base imposable des BIC.
  • Les charges déductibles sont généralement plus importantes en location meublée qu’en location vide.
  • Le régime micro-BIC est plus avantageux que le régime micro-foncier, avec un abattement forfaitaire de 50 % au lieu de 30 %.

Les obligations fiscales du propriétaire

Qu’il s’agisse d’une location vide ou meublée, le propriétaire doit déclarer ses revenus locatifs auprès de l’administration fiscale. Il doit également s’acquitter des prélèvements sociaux sur ces revenus, au taux de 17,2 %.

Les obligations du propriétaire et du locataire

Voici les principales obligations à respecter pour chacune des parties:

Les obligations du propriétaire

Mettre à disposition un logement décent

Le propriétaire doit mettre à disposition du locataire un logement décent, c’est-à-dire un logement qui ne présente pas de risques pour la santé et la sécurité du locataire. Le logement doit notamment être équipé d’une installation électrique et de gaz conforme aux normes, d’un système de chauffage et d’une ventilation efficaces, ainsi que d’une surface habitable minimale.

Réaliser les travaux nécessaires

Le propriétaire doit réaliser les travaux nécessaires pour maintenir le logement en bon état et assurer la sécurité du locataire. Il doit notamment entretenir les équipements et les parties communes, réparer les éventuelles dégradations et réaliser les travaux d’amélioration nécessaires.

Respecter la réglementation en vigueur

Le propriétaire doit respecter la réglementation en vigueur, notamment en matière de location meublée ou vide. Il doit notamment respecter les normes de sécurité et de confort, telles que la présence d’un détecteur de fumée, d’un extincteur, d’une trousse de secours, etc.

Transformer une location vide en location meublée

Il est possible de transformer une location vide en location meublée, mais cela nécessite quelques démarches et investissements.

Équiper le logement

Pour pouvoir louer un logement meublé, il est obligatoire de le meubler et de l’équiper avec un certain nombre d’éléments indispensables à la vie quotidienne du locataire. La liste des équipements obligatoires est fixée par la loi et comprend notamment :

  • Une literie avec couette ou couverture
  • Des volets ou rideaux dans les pièces destinées à être utilisées comme chambre à coucher
  • Des plaques de cuisson
  • Un four ou four à micro-ondes
  • Un réfrigérateur et congélateur, ou à défaut, un réfrigérateur doté d’un compartiment permettant de disposer d’une température inférieure ou égale à -6 °C
  • Des ustensils de cuisine
  • De la vaisselle en nombre suffisant pour la prise des repas
  • Une table et des sièges
  • Des étagères de rangement
  • Des luminaires
  • Des matériels d’entretien ménager adaptés aux caractéristiques du logement (aspirateur s’il y a une moquette, serpillère s’il y a du carrelage, etc.)

Il est important de noter que tous les équipements et mobiliers mis à disposition du locataire doivent être en bon état d’usage et bien répartis dans toutes les pièces du logement.

Modifier le contrat de bail

Une fois le logement équipé, il est nécessaire de modifier le contrat de bail pour le passer d’une location vide à une location meublée. Cette modification doit faire l’objet d’un avenant au contrat de bail initial, signé par les deux parties.

Il est important de vérifier que le contrat de bail initial ne comporte pas de clause d’exclusivité pour une location vide, qui empêcherait de passer à une location meublée.

Informer le locataire

Le locataire doit être informé de la transformation de la location vide en location meublée, et donner son accord pour signer le nouvel avenant au contrat de bail.

Déclarer le changement auprès de l’administration fiscale

Le propriétaire doit déclarer le changement de location vide en location meublée auprès de l’administration fiscale, ce qui entraînera une modification du régime fiscal applicable aux revenus locatifs.

Vérifier les assurances

Le propriétaire doit vérifier que son assurance habitation couvre bien la location meublée, et le cas échéant, souscrire une assurance adaptée.

FAQ :comparaison entre Location meublée et vide

La location meublée est soumise à un régime fiscal spécifique, le régime des BIC (bénéfices industriels et commerciaux), tandis que la location vide est soumise au régime des revenus fonciers. Les avantages fiscaux de la location meublée sont plus importants que ceux de la location vide.

enzo rédacteur patrimoine pour tous

Enzo

Passionné depuis toujours par la finance et l’investissement, j’ai décidé de mettre mon expérience au service.
Mon objectif : vous aidez à développer votre patrimoine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *