Anaxago crowdfunding : mon avis après 3 ans d’utilisation

Anaxago crowfunding

Mon avis sur le crowdfunding d’Anaxago en 30 secondes

Anaxago est une plateforme de crowdfunding incroyable. Voici le condensé :

Avantages

  • Rendements juteux (8-12% en moyenne)
  • Sélection de projets au top
  • Service client aux petits oignons
  • Transparence exemplaire

Faiblesses

  • Ticket d’entrée élevé (1000€ min par projet)
  • Fonds bloqués longtemps (18-36 mois)
  • Risque de perte en capital

Pour qui : Investisseurs avec au moins 10k€ à placer, prêts à prendre des risques pour des rendements potentiellement élevés.

Pas pour : Ceux qui ont besoin de liquidités immédiates ou qui sont allergiques au risque.

Mon avis sur le crowfunding Anaxago : Une excellente plateforme si tu corresponds au profil. Mais comme toujours en investissement, garde la tête froide et diversifie !

Pourquoi je te parle du crowfunding d’Anaxago aujourd’hui

Le monde de l’investissement participatif (crowfunding ) est en plein boom. Et Anaxago se démarque comme la plateforme qui monte. Mais attention, je ne suis pas là pour te vendre du rêve. Je veux juste te partager mon expérience, en toute transparence.

Ça fait maintenant trois ans que je jongle avec cette plateforme. J’ai vu des hauts, des bas, des projets qui cartonnent et d’autres qui font pschitt. Bref, j’ai de quoi t’en dire des vertes et des pas mûres.

🧐 C’est quoi au juste Anaxago ?

Anaxago logo Crowfunding

Avant de rentrer dans le vif du sujet, faisons un petit tour d’horizon d’Anaxago. Parce que franchement, quand j’ai commencé à m’y intéresser, j’étais un peu perdu dans tout ce jargon financier.

L’histoire de la boîte

Anaxago, c’est pas sorti de nulle part. La plateforme a été fondée en 2012 par trois entrepreneurs : Joachim Dupont, Caroline Lamaud et François Carbone. Leur idée ? Démocratiser l’investissement dans l’innovation. À l’époque, c’était pas donné à tout le monde d’investir dans des startups prometteuses ou des projets immobiliers juteux.

Les chiffres clés à retenir

Accroche-toi, parce que les chiffres donnent le tournis :

  • Plus de 800 millions d’euros investis depuis la création
  • Plus de 200 000 membres inscrits sur la plateforme
  • Un taux de rendement moyen qui tourne autour de 9,8% (on en reparlera plus en détail, promis)

Ça montre bien qu’Anaxago, c’est du sérieux.

Les différents types d’investissements proposés

Alors là, accrochez-vous, parce qu’Anaxago, c’est pas juste du crowdfunding immobilier. Voici ce que vous pouvez trouver sur la plateforme :

  1. Crowdfunding immobilier : le gros morceau, avec des projets de promotion immobilière, rénovation, etc.
  2. Investissement dans les startups : pour les amateurs de tech et d’innovation
  3. Private Equity : pour ceux qui veulent investir dans des entreprises non cotées
  4. SCPI : des parts dans des sociétés qui gèrent de l’immobilier locatif
  5. Assurance-vie : eh oui, même ça !

💰 Les rendements du crowfunding d’Anaxago

Les rendements, c’est ce qui nous intéresse tous, pas vrai ? Je vais pas te faire languir plus longtemps, voici du concret sur ce que j’ai pu observer avec Anaxago.

Mes résultats persos après 3 ans

Alors accroche-toi, parce que ça vaut le détour. Sur mes 3 ans d’investissement avec Anaxago, j’ai obtenu un rendement moyen de 9,2%. Pas mal, hein ? Mais attention, c’est une moyenne. J’ai eu des projets qui ont cartonné à 12%, et d’autres qui ont plutôt fait du 7%.

Ce que je retiens, c’est la stabilité relative des rendements. Ça me rassure, perso.

Les stats officielles de la plateforme

Bon, c’est bien beau mon expérience perso, mais qu’en est-il pour l’ensemble des investisseurs ? Voici ce qu’Anaxago affiche officiellement :

  • Rendement moyen sur le crowdfunding immobilier : 9,8%
  • Taux de défaut : 6,5% (c’est le pourcentage de projets qui ont connu des difficultés sérieuses)
  • Taux de remboursement : 90,4% (même quand ça merde, ils arrivent souvent à limiter la casse)

Ces chiffres sont plutôt cohérents avec mon expérience personnelle. C’est rassurant de voir que je ne suis pas un cas isolé.

Comparaison avec d’autres acteurs du marché

Pour avoir une vraie perspective, j’ai comparé avec d’autres plateformes de crowdfunding :

  1. Wiseed : rendement moyen de 9,2%
  2. Homunity : rendement moyen de 9,5%
  3. ClubFunding : rendement moyen de 9%

Anaxago se positionne donc légèrement au-dessus de la moyenne du marché. C’est pas énorme, mais c’est toujours ça de pris !

Ce qu’il faut retenir, c’est que ces rendements sont nettement supérieurs à ce que vous pouvez espérer avec un livret A ou une assurance-vie classique. Mais attention, qui dit rendement élevé dit aussi risque plus important.

Un conseil perso : ne mettez pas tous vos œufs dans le même panier. Le crowdfunding, c’est top, mais ça doit rester une partie de votre stratégie d’investissement, pas le tout.

👍 Les gros points forts d’Anaxago

Après trois ans à utiliser Anaxago, je peux te dire que cette plateforme a sérieusement de quoi séduire. Voici les atouts qui m’ont le plus marqué :

Une sélection de projets aux petits oignons

Anaxago, c’est pas du petit braquet. Leur équipe d’analystes, je te jure, ils sont sur le pied de guerre. Ils passent au crible chaque projet avec une rigueur de maniaque. Résultat ? Seuls 1 à 3% des dossiers passent la rampe. Autant te dire qu’ils ne rigolent pas avec la qualité.

Ce qui m’a bluffé, c’est le niveau de détail des dossiers d’investissement. Tu as accès à tout : business plan, études de marché, CV des dirigeants… Bref, de quoi te faire une idée précise avant de sortir le chéquier.

Un service client qui déchire

Là, franchement, chapeau bas. Le service client d’Anaxago, c’est du caviar. T’as un conseiller dédié qui te suit de A à Z. Et crois-moi, ils connaissent leurs dossiers sur le bout des doigts.

Ce qui m’a scotché, c’est leur réactivité. Un doute, une question ? Hop, un coup de fil, et t’as ta réponse dans la journée. Même pour les sujets techniques, ils assurent.

D’autres avis : Avis sur le PEA de Fortuneo

Une transparence à toute épreuve

Anaxago joue cartes sur table, et ça, ça fait plaisir. Ils ne te cachent rien sur les risques de chaque investissement. Les taux de défaut, les retards, tout est clairement affiché.

J’apprécie particulièrement leurs rapports trimestriels. Tu sais exactement où en sont tes investissements, les bons coups comme les galères. Pas de mauvaise surprise, tout est dit.

👎 Ce qui pourrait être amélioré

Bon, Anaxago c’est pas non plus le pays des Bisounours. Y’a des trucs qui m’ont fait tiquer. Voilà les points qui mériteraient un coup de polish :

Un ticket d’entrée qui peut faire mal au portefeuille

Faut pas se mentir, avec 1000€ minimum par projet, Anaxago c’est pas pour toutes les bourses. Pour vraiment diversifier, t’as intérêt à avoir un joli pactole de côté.

Perso, j’aurais aimé pouvoir commencer plus petit, genre 500€, histoire de se faire la main sans trop risquer. Mais bon, c’est leur politique…

L’appli mobile, ce grand absent

En 2024, ne pas avoir d’appli mobile, c’est quand même un comble. Faut se taper le site web sur smartphone, et crois-moi, c’est pas toujours une partie de plaisir.

Pour suivre ses investissements en mobilité, c’est galère. J’espère vraiment qu’ils vont se bouger sur ce point, parce que là, ils sont à la ramasse.

Des délais parfois un peu longs

Patience est mère de vertu, qu’ils disent. Avec Anaxago, t’as intérêt à l’avoir chevillée au corps. Entre le moment où tu repères un projet et le déblocage des fonds, ça peut prendre un bail.

Et ne parlons même pas des remboursements. Quand un projet prend du retard, t’as parfois l’impression d’attendre le dégel. Un peu plus de réactivité sur ce point ne ferait pas de mal.

💸 Parlons peu, parlons frais

Allez, on va pas tourner autour du pot. Quand on investit, les frais, c’est le nerf de la guerre. Alors, Anaxago, c’est prix d’ami ou arnaque du siècle ? Je te dis tout !

La grille tarifaire : décortiquons ça ensemble

Première bonne nouvelle : pour le crowdfunding immobilier, c’est zéro frais pour l’investisseur. Oui, t’as bien lu. Nada, que dalle, zéro euro ! C’est l’emprunteur qui passe à la caisse.

Pour le reste, c’est un peu plus compliqué. Voici le détail :

  • Startups/PME : 7% de frais d’entrée + 1% de frais de gestion annuels
  • SCPI : 10% à la souscription + 10% de frais de gestion annuels
  • Assurance vie : 0% de frais d’entrée, d’arbitrage ou de sortie, mais 0,85% de frais de gestion annuels

Pour le private equity, c’est moins transparent. Anaxago parle de rendements nets de frais, mais sans donner le détail. Un peu frustrant, je te l’accorde.

Comment ça se place face à la concurrence ?

Franchement, Anaxago se défend plutôt bien. Sur le crowdfunding immobilier, c’est carton plein avec ses 0% de frais. Difficile de faire mieux !

Pour le reste, c’est dans la moyenne du marché. Ni vraiment cheap, ni vraiment cher. Par exemple, les 7% de frais d’entrée sur les startups, c’est comparable à ce que tu trouves chez WiSEED ou Raizers.

Par contre, les 10% de frais sur les SCPI, ça pique un peu. T’en trouveras des moins chères ailleurs, faut pas se mentir.

Mon avis cash : ces frais sont-ils justifiés ?

Bon, je vais pas te mentir, ça fait toujours mal au cœur de voir une partie de son investissement partir en frais. Mais faut être réaliste : Anaxago fournit un vrai service.

La sélection drastique des projets, l’accompagnement personnalisé, les analyses poussées… Tout ça, ça a un coût. Et franchement, quand tu vois la qualité du service, tu te dis que c’est pas volé.

Cela dit, j’ai quelques bémols :

  1. Les frais sur les SCPI sont un poil élevés. Y’a moyen de gratter là-dessus, Anaxago !
  2. Le manque de transparence sur les frais de private equity, c’est pas top.
  3. Pour les gros investisseurs, un système de frais dégressifs serait le bienvenu.

En fin de compte, si t’es sur du crowdfunding immobilier, Anaxago c’est le plan niveau frais. Pour le reste, c’est correct sans être révolutionnaire.

🔒 Quid de la sécurité de mes sous ?

Allez, parlons cash. Quand on investit son argent durement gagné, on veut être sûr que c’est pas dans un château de cartes, pas vrai ? Voici ce qu’il faut savoir sur la sécurité chez Anaxago.

Les garanties mises en place

Anaxago ne plaisante pas avec la sécurité. Ils ont mis en place plusieurs barrières de protection pour tes investissements :

  • Hypothèque : Pour les projets immobiliers, c’est du lourd. Si ça tourne mal, Anaxago peut saisir le bien.
  • Fiducie : Même principe, mais en plus souple et rapide.
  • Double signature : L’opérateur ne peut pas dépenser un centime sans l’accord d’Anaxago. Plutôt rassurant, non ?
  • Cautions personnelles : Les promoteurs mettent leur peau en jeu. S’ils foirent, c’est leur patrimoine perso qui trinque.

Le cadre réglementaire

Anaxago, c’est pas le far west. Ils jouent selon les règles :

  • Enregistré auprès de l’AMF depuis 2014 comme Conseiller en Investissement Participatif (CIP).
  • Depuis 2023, ils sont aussi Prestataire de Services en Financement Participatif (PSFP). Encore plus de contrôles et de garanties pour toi.
  • Ils suivent à la lettre les directives européennes sur le financement participatif.

Les risques à avoir en tête

Je vais pas te mentir, le risque zéro n’existe pas. Voici ce que tu dois garder à l’esprit :

  • Perte en capital : Oui, tu peux perdre une partie ou la totalité de ton investissement. C’est rare, mais ça arrive.
  • Liquidité limitée : Ton argent est bloqué pendant la durée du projet. Pas de retrait anticipé possible, sauf si tu trouves un acheteur pour tes parts.
  • Rendements non garantis : Les beaux chiffres qu’on te montre ? Ce sont des estimations, pas des promesses gravées dans le marbre.
  • Défauts possibles : Certains projets peuvent connaître des retards ou des défauts. Anaxago affiche un taux de défaut de 4,14%. C’est pas nul, mais c’est gérable.

En résumé, Anaxago fait le max pour sécuriser tes sous, mais garde toujours à l’esprit que l’investissement comporte des risques. C’est le jeu, ma pauvre Lucette !

🤔 Pour qui je recommande (ou pas) Anaxago ?

Bon, maintenant qu’on a fait le tour du propriétaire, la grande question : Anaxago, c’est fait pour toi ou pas ?

Le profil type de l’investisseur Anaxago

Tu devrais considérer Anaxago si :

  • Tu as un capital d’au moins 10 000€ à investir. C’est le ticket d’entrée pour vraiment diversifier.
  • Tu cherches des rendements attractifs (entre 8% et 12% en moyenne).
  • Tu es prêt à bloquer ton argent sur le moyen terme (18 à 36 mois en général).
  • Tu as une appétence pour l’immobilier mais tu veux pas te prendre la tête avec la gestion locative.
  • Tu es curieux et tu aimes comprendre où va ton argent.
  • Tu as une tolérance au risque modérée à élevée.

Vous préférer investir dans l’immobilier découvrez notre avis sur Lybox : le meilleur outil de recherche de bien :

Ceux qui devraient passer leur chemin

Par contre, oublie Anaxago si :

  • Tu as besoin d’une liquidité immédiate. Ton argent sera bloqué, point barre.
  • Tu es allergique au risque. Si la moindre fluctuation te fait perdre le sommeil, passe ton tour.
  • Tu n’as que quelques centaines d’euros à investir. Le ticket d’entrée est trop élevé pour toi.
  • Tu veux des revenus mensuels réguliers. Les remboursements sont souvent in fine ici.
  • Tu n’as aucune connaissance en immobilier ou en finance. Anaxago demande un minimum de compréhension.

Mon avis perso

Si tu corresponds au profil type et que t’es ok avec les risques, je te dis fonce ! Anaxago est une excellente plateforme pour diversifier ton portefeuille et potentiellement booster tes rendements.

Mais attention : ne mets pas tous tes œufs dans le même panier. Je recommande de ne pas dépasser 10% à 20% max de ton patrimoine dans le crowdfunding, Anaxago inclus.

Et surtout, prends le temps de bien comprendre chaque projet avant d’investir. Lis les dossiers, pose des questions aux conseillers. C’est ton argent après tout !

🏁 Conclusion : le crowfunding Anaxago, tu fonces ou pas ?

Bon, on a fait le tour du propriétaire, et maintenant, la question qui tue : Anaxago, ça vaut le coup ou pas ?

Perso, je vais pas tourner autour du pot : je suis fan. Voilà pourquoi :

  • Des rendements alléchants (8-12% en moyenne, ça fait rêver)
  • Une sélection de projets aux petits oignons
  • Un service client aux p’tits soins
  • Une transparence qui fait plaisir à voir

Mais attention, c’est pas non plus l’eldorado sans risques :

  • Faut être prêt à bloquer ses sous un bon moment
  • Le ticket d’entrée est pas donné
  • Y’a toujours un risque de perte en capital

Alors, mon avis final ?

Si t’es prêt à prendre un peu de risque pour potentiellement booster tes rendements, et que t’as un capital conséquent à placer (minimum 10k€), fonce ! Anaxago est une des meilleures plateformes de crowdfunding que j’ai testées.

Mais si t’es plutôt du genre à flipper dès que ton épargne bouge d’un poil, ou que t’as besoin d’une liquidité immédiate, passe ton chemin. Y’a d’autres options plus adaptées pour toi.

Par où commencer si t’es chaud

  1. Inscris-toi sur la plateforme (c’est gratuit)
  2. Explore les projets en cours
  3. Pose toutes tes questions aux conseillers (ils sont là pour ça)
  4. Commence petit (1000€ par projet max pour débuter)
  5. Diversifie sur plusieurs projets

Et surtout, n’investis que ce que tu peux te permettre de perdre. Le crowdfunding, c’est cool, mais faut pas déconner non plus !

enzo rédacteur patrimoine pour tous

Enzo

Passionné depuis toujours par la finance et l’investissement. J’ai décidé de mettre mon expérience au service des autres.
Mon objectif : vous aidez à développer votre patrimoine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *