Comment fonctionne la loi Lagleize ? Guide pour les propriétaires

Qu’est-ce que la loi Lagleize ?

La loi Lagleize est une réforme innovante dans le domaine de l’immobilier en France. Elle vise à dissocier la propriété du bâti (maison, appartement) de celle du terrain sur lequel il est construit. En d’autres termes, lorsque vous achetez une maison ou un appartement sous cette loi, vous devenez propriétaire du bâtiment, mais le terrain reste la propriété d’un Organisme de Foncier Libre (OFL)​ ​.

Concrètement, cette loi introduit un nouveau modèle de propriété. Vous achetez le bien immobilier à un promoteur et signez un bail réel solidaire avec l’OFL, ce qui signifie que vous devrez payer une redevance pour l’utilisation du terrain. Ce modèle a pour but de réduire le coût d’acquisition d’un logement en éliminant le prix du terrain de l’équation​.

Les OFL, contrairement aux Organismes de Foncier Solidaire (OFS), ne sont pas soumis à un encadrement des ressources pour l’acquisition des terrains ou pour l’établissement des prix à la revente. Cette flexibilité permet de faciliter l’accès à la propriété pour un plus grand nombre de ménages, sans les contraintes habituelles liées au foncier​​.

En résumé, la loi Lagleize propose une solution alternative pour l’accession à la propriété, en séparant le coût du bâtiment de celui du terrain, et en mettant en place des baux réels solidaires. Cette approche vise à rendre la propriété immobilière plus abordable et à encourager une meilleure utilisation du foncier dans les zones où le prix des terrains est prohibitif

Article à voir : Loi finance 2024 LMNP

Comment ça marche concrètement ?

Alors, comment ça se passe dans la réalité avec la loi Lagleize ? C’est simple et innovant à la fois. Lorsque vous achetez un bien immobilier sous ce régime, vous devenez propriétaire de la construction (maison ou appartement), mais pas du terrain sur lequel il est édifié. Ce terrain reste la propriété d’un Organisme de Foncier Libre (OFL) ou d’un Organisme de Foncier Solidaire (OFS)​.

Vous signez un bail réel solidaire (BRS) avec cet organisme. Ce bail est généralement établi pour une durée minimale de 18 ans et peut aller jusqu’à 99 ans. Pendant toute la durée du bail, vous payez une redevance foncière modérée pour l’utilisation du terrain. Cette redevance est nettement inférieure au coût d’achat du terrain, ce qui permet de réduire significativement le coût total de votre investissement immobilier​​.

Ce système fonctionne grâce à une collaboration entre les pouvoirs publics et les organismes privés. Les OFL et OFS sont financés par des subventions publiques, des fonds privés, et des emprunts. Parfois, des particuliers peuvent aussi faire des dons de terrains à ces organismes. En contrepartie, les prix de vente des logements sont encadrés pour garantir leur accessibilité aux ménages modestes​​.

Lors de la revente de votre bien, les règles du bail réel solidaire s’appliquent toujours. Vous pouvez vendre la maison ou l’appartement, mais le terrain reste la propriété de l’organisme foncier. Cela garantit que les logements restent abordables pour les futurs acquéreurs, car ils n’ont pas à payer pour le terrain​​.

En résumé, la loi Lagleize propose un modèle de propriété hybride où l’acheteur bénéficie de tous les avantages de la propriété d’un logement sans avoir à supporter le coût élevé du terrain. Cela rend l’accession à la propriété plus abordable et favorise une meilleure utilisation du foncier dans les zones à forte tension immobilière​

Les objectifs de la loi Lagleize

La loi Lagleize poursuit plusieurs objectifs ambitieux et complémentaires pour transformer l’accès à la propriété en France. Voici les principaux :

  1. Faciliter l’accès à la propriété : Le but premier de cette loi est de rendre l’acquisition d’un logement plus accessible pour les ménages modestes. En dissociant le foncier du bâti, le coût d’achat d’un bien immobilier est significativement réduit. Cette mesure vise à réduire les inégalités sociales en matière de logement​ ​.
  2. Lutter contre la spéculation foncière : En introduisant des mécanismes d’encadrement des prix de vente et en instaurant un droit de préemption pour les collectivités locales, la loi cherche à limiter la hausse des prix des terrains. Cela permet de freiner la spéculation immobilière et de maintenir des prix abordables sur le long terme​​.
  3. Favoriser la mixité sociale : En incitant à la construction de logements abordables dans toutes les zones tendues, la loi Lagleize encourage une meilleure mixité sociale. Cette mesure vise à diversifier les types d’habitats disponibles et à éviter la ghettoïsation de certaines zones urbaines​​.
  4. Encourager l’innovation sur le marché immobilier : En promouvant des dispositifs tels que les Organismes de Foncier Solidaire (OFS) et les baux réels solidaires (BRS), la loi stimule l’émergence de nouveaux acteurs et de nouvelles pratiques dans le secteur immobilier. Ces innovations offrent des alternatives aux ménages pour devenir propriétaires sans s’endetter excessivement​.
  5. Utilisation équilibrée du foncier : La loi encourage les collectivités locales à utiliser leur droit de préemption pour favoriser une répartition plus équitable des espaces disponibles. Cela permet de mieux répondre aux besoins diversifiés en logements sociaux, intermédiaires et en équipements publics​

Les avantages et les défis

La loi Lagleize apporte une série d’avantages significatifs mais s’accompagne également de certains défis qu’il est important de considérer.

Les avantages

  1. Accessibilité accrue à la propriété : En dissociant le foncier du bâti, la loi permet de réduire considérablement le coût d’achat des logements. Cette réduction facilite l’accès à la propriété pour les ménages modestes, leur offrant ainsi une opportunité de devenir propriétaires sans s’endetter excessivement​.
  2. Lutte contre la spéculation immobilière : Grâce à des mécanismes d’encadrement des prix et à l’instauration de droits de préemption pour les collectivités locales, la loi vise à limiter la hausse des prix des terrains. Cela contribue à stabiliser le marché immobilier et à prévenir la spéculation​​.
  3. Mixité sociale renforcée : En favorisant la construction de logements abordables dans les zones tendues, la loi encourage une diversité sociale au sein des communautés. Cela permet de créer des quartiers plus équilibrés et inclusifs.
  4. Innovation sur le marché immobilier : La loi Lagleize stimule l’émergence de nouveaux acteurs et de nouvelles pratiques, notamment à travers les Organismes de Foncier Solidaire (OFS) et les baux réels solidaires (BRS). Ces innovations offrent des alternatives intéressantes pour les acheteurs et dynamisent le secteur immobilier​.
  5. Utilisation équilibrée du foncier : En incitant les collectivités à exercer leur droit de préemption, la loi promeut une meilleure répartition des espaces disponibles. Cela permet de répondre aux besoins variés en termes de logements et d’équipements publics, contribuant ainsi à un développement urbain plus harmonieux​.

Les défis

  1. Complexité du système : La dissociation du foncier et du bâti introduit une certaine complexité administrative et juridique. Les acheteurs doivent comprendre et accepter ce nouveau modèle de propriété, ce qui peut être un obstacle pour certains​​.
  2. Adhésion des acteurs locaux : La réussite de la loi dépend en grande partie de l’adhésion des collectivités locales et des promoteurs immobiliers. Leur participation active est essentielle pour la mise en œuvre efficace des dispositifs prévus par la loi​​.
  3. Soutien financier nécessaire : Les Organismes de Foncier Libre (OFL) et les Organismes de Foncier Solidaire (OFS) nécessitent des financements adéquats pour fonctionner correctement. Cela implique un soutien continu des pouvoirs publics et une mobilisation de fonds privés.
  4. Perception des acheteurs : Le fait de ne pas posséder le terrain peut être perçu comme une limitation par certains acheteurs. Cette nouvelle approche nécessite une éducation et une sensibilisation du public pour qu’elle soit pleinement acceptée et comprise​

Conclusion sur la loi Lagleize

En conclusion, la loi Lagleize représente une avancée significative dans le domaine de l’immobilier en France. En dissociant le foncier du bâti, elle propose une solution innovante pour rendre l’accès à la propriété plus abordable et équitable pour les ménages modestes. Cette approche permet de réduire les coûts d’achat en éliminant le prix du terrain, ce qui pourrait transformer le marché immobilier et favoriser une mixité sociale plus prononcée​​.

Les impacts économiques sont également prometteurs. En stimulant le secteur de la construction et en attirant des investissements, la loi pourrait dynamiser l’économie locale et créer des emplois. De plus, l’encadrement des prix et la limitation de la spéculation foncière assurent une plus grande stabilité du marché immobilier, bénéfique tant pour les acheteurs que pour les collectivités​ ​.

Cependant, la mise en œuvre de cette loi n’est pas sans défis. La complexité administrative et juridique, la nécessité d’une adhésion des acteurs locaux et la perception des acheteurs sont autant de points à surveiller. Il est crucial que les collectivités locales et les promoteurs immobiliers s’impliquent activement pour que cette réforme atteigne ses objectifs​.

En somme, la loi Lagleize a le potentiel de changer la donne en matière de logement en France. Elle propose une vision novatrice et ambitieuse pour un marché immobilier plus inclusif, durable et dynamique. Les bénéfices attendus, tant sur le plan économique que social, en font une réforme à suivre de près pour qu’elle puisse apporter des changements concrets et positifs dans la vie des Français

enzo rédacteur patrimoine pour tous

Enzo

Passionné depuis toujours par la finance et l’investissement. J’ai décidé de mettre mon expérience au service des autres.
Mon objectif : vous aidez à développer votre patrimoine

Commentaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *